Nous parions que vous croyez toujours au moins à l'un de ces mythes sur les écrans solaires

Écran solaire: appliquez-le tous les matins et… c'est tout, non? Non, pas vraiment. Pour quelque chose d'aussi basique que le SPF, il y a une quantité surprenante de désinformation et de confusion autour des formules, de la couverture et de l'efficacité. Mais étant donné que la crème solaire est la meilleure défense contre les ridules, les rides, la décoloration et le cancer de la peau, c'est quelque chose que vous ne voulez absolument pas vous tromper. Alors, clarifions certains des plus grands mythes de la crème solaire, d'accord?

  1. MYTHE: Les peaux foncées n’ont pas besoin d’écran solaire.

«Les tons de peau moyens à profonds ont un FPS naturel de 8 à 13, mais il faut un FPS de 30 à 50 pour une protection adéquate», déclare le Dr Cheri Frey, dermatologue certifiée par le conseil d'administration basée dans le Maryland. «La peau brune peut encore développer un cancer de la peau – même si le taux est plus faible – et est tout aussi sujette au vieillissement prématuré, à la dégradation du collagène et à l'hyperpigmentation. Fondamentalement, votre mélanine seule ne la coupera pas.

  1. MYTHE: Le SPF de votre maquillage est probablement assez bon.

Désolé, mais même pas proche. Non seulement vous êtes censé appliquer une demi-cuillère à café d'au moins SPF 30 sur votre visage chaque jour pour une couverture adéquate (ce qui, croyez-moi, est beaucoup plus qu'il n'y paraît, et certainement plus que ce que la personne moyenne utilise), mais " la plupart des produits de maquillage ont un FPS maximum de 15, ce qui n'est pas assez élevé pour vous protéger », explique le Dr Frey. Donc, à moins que vous n'agissiez sur cinq couches de fond de teint, vous ne vous approcherez pas de ce SPF 15.

  1. MYTHE: Vous ne vraiment besoin d'un écran solaire à l'intérieur.

Bien sûr, c'était peut-être le cas il y a 100 ans – mais maintenant? «La lumière bleue émise par nos ordinateurs et téléphones intelligents contribue au mélasma, aux ridules et à l’hyperpigmentation», déclare le Dr Frey. Et bien que vos fenêtres fassent un très bon travail pour filtrer les rayons UVB (ceux qui causent les coups de soleil), elles ne sont pas très douées pour bloquer les rayons UVA (les types qui causent des dommages et des cancers). Votre meilleur pari est un écran solaire minéral, car il agit comme une barrière physique contre les deux types de rayons. Un fav? Écran solaire teinté minéral UNSUN SPF 30, qui agit comme un hydratant teinté et un SPF tout en un.

  1. MYTHE: Il n'y a pas de bon ou de mauvais écran solaire.

Pour être clair, le meilleur écran solaire est celui que vous réellement porter tous les jours, car «tout SPF vaut mieux que rien», déclare le Dr Frey. Mais si vous avez des problèmes de peau spécifiques que vous essayez d'atténuer, vous voudrez choisir le bon type. «L'écran solaire chimique absorbe et décompose les rayons UV, tandis que les écrans solaires minéraux agissent en bloquant physiquement ces rayons UV», dit-elle.

Généralement, les écrans solaires minéraux offrent la meilleure et la plus large protection et conviennent mieux aux peaux sensibles et au mélasma. Le mauvais côté? Ils ont tendance à laisser une dominante blanche qui peut sembler particulièrement évidente sur les peaux foncées. Les écrans solaires chimiques, par contre, ont tendance à être plus légers et plus transparents, ils se marient donc bien avec tous les tons de peau et se superposent bien sous les produits.

Si vous choisissez un écran solaire physique, recherchez-en un qui soit teinté ou transparent, comme EltaMD UV Elements Broad-Spectrum SPF 44, puis attendez au moins 10 minutes après l'avoir appliqué avant d'ajouter votre maquillage (ce qui est généralement assez de temps pour cette teinte blanche. disparaître). Vous recherchez une formule chimique? Essayez le Supergoop culte! Unseen Sunscreen SPF 40, qui ne ressemble vraiment à rien sur votre peau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *