Comment apprendre à gérer l'incertitude et à vivre dans le présent

Comment apprendre à gérer l’incertitude et à vivre dans le présent

Avoir de la compassion envers soi-même ou savoir accepter les mauvaises nouvelles avec une bonne attitude sont quelques-unes des clés des psychologues pour apprendre à vivre avec l’incertitude.

L’inquiétude quant à ce qui va se passer dans le futur peut générer du stress, de la nervosité, voire de la peur. Selon les psychologues de la clinique Self Psychologists, l’incertitude C’est le manque de connaissances sur ce qui se passera dans le futur. et c’est quelque chose qui fera toujours partie de la société et qui ne peut être contrôlé. Cependant, il faut accepter que la vie est incertaine et savoir gérer les changements qui surviennent, car on ne peut pas toujours contrôler ce qui se passe autour de soi. De plus, c’est le grand ennemi de l’anxiété.

Ce qui se passe, c’est que « l’anxiété nécessite des réponses rapides, du contrôle et de la certitude. Cependant, vivre dans ce monde signifie affronter des situations inconnues, faire de nouvelles choses, sortir de la zone de confort et se remettre en question », explique Paula D’Ardaillon, psychologue spécialisée dans l’anxiété et l’estime de soi. Faire face à l’incertitude et apprendre à vivre avec, c’est mettre en pratique certaines habitudes comme, par exemple, tolérance des trains, gérez les informations que vous recevez ou acceptez et exprimez vos émotions. C’est ainsi que l’expliquent les spécialistes de Self Psychologists.

Comment faire face à l’incertitude et cesser de s’inquiéter de l’avenir

L’attitude que vous adoptez face aux choses qui vous arrivent est également essentielle pour apaiser l’incertitude. C’est pourquoi les thérapeutes mettent l’accent sur la façon dont vous acceptez les mauvaises nouvelles. Dans ces cas-là, les auto-psychologues recommandent d’arrêter de nier et de reporter les mauvaises nouvelles et d’accepter la situation. N’oubliez pas que votre cerveau préfère toujours connaître la vérité.

En outre, tu n’as pas à avoir honte de ces émotions négatives, car ils sont tout à fait normaux et doivent être acceptés et exprimés naturellement, conseillent les thérapeutes. Pleurer ou parler de vos sentiments avec une personne de confiance vous libérera non seulement, mais vous aidera aussi inconsciemment à assimiler l’incertitude de la vie.

Se parler avec gentillesse et compassion est un autre des conseils donnés par les psychologues. Cela implique de pratiquer l’auto-compassion et de se rappeler que vos pensées ne sont pas le centre de votre vie. Pour la mettre en pratique, certaines techniques de méditation seront très utiles pour se connecter avec ces pensées négatives.

Tout aussi nécessaire que soit la compassion, vous devez également prêter attention aux actions concrètes que vous pouvez poser pour faire face à la situation génératrice d’incertitude. Cela vous aidera à vous adapter aux changements de votre vie avec moins de tension, d’angoisse et de stress, explique Self Psychologists. Évitez de tergiverser ou ruminer inutilement. Et si vous sentez qu’il n’y a pas de solution, essayez d’accepter la situation, ayez une attitude positive et recherchez l’équilibre.

Gérer l’incertitude est un défi qui demande également de la persévérance. Pour cette raison, les thérapeutes recommandent également d’être flexibles et d’apprendre à suivre ce que vous ressentez. Cela vous aidera à prendre conscience de la façon dont vous vous adaptez à chaque changement et à accepter mieux que la vie peut changer à tout moment et vous surprendra quand vous vous y attendez le moins.

A lire également